propaganda-guerre-contre-verite
    Concert d'Indochine au Stade de France - 21/05/2022
    Concert d’Indochine au Stade de France, 21/05/2022 :
    « Nous savons qu’ils mentent Ils savent qu’ils mentent Ils savent que nous savons qu’ils mentent Nous savons qu’ils savent que nous savons qu’ils mentent Et pourtant ils persistent à mentir. » Soljenitsyne

ILS ONT MENTI SUR TOUT:
– L’origine du Virus.
– L’existence des variants
– L’ampleur de l’épidémie et de la crise
– La protection des masques.
– Le nombre de morts du COVID
– Les causes de la saturation des hôpitaux.
– Les protocoles des soins des personnes âgées malades
– L’efficacité du confinement.
– L’utilité du passe sanitaire.
– L’efficacité et la sûreté du Remdésivir
– La fiabilité des tests PCR
– La validité des multiples traitements efficaces contre ce virus
– La nocivité de vieilles molécules
– la réputation de grands médecins et chercheurs.
– La transmission des asymptomatiques et leur discrimination
– La confusion entre PCR positif et cas COVID
– Les études préliminaires des injections expérimentales
– Sur la non contamination des injectés et l’efficacité des injections
– Sur le nombre d’injections expérimentales par individu
Sur les effets secondaires des injections et leurs nombres
Sur les décès suites aux injections expérimentales
Sur les bénéfices/risques de l’injection expérimentale
En pratiquant une approche coercitive illégale et commerciale d’ une marque de produit pharmaceutique
– En masquant les liens d’intérêts de leurs « experts » omniprésents dans les médias dominants
En censurant la parole d’experts réputés

Leurs mensonges ont une conséquence directe sur votre santé, votre vie, celle de vos enfants, de vos parents …
Reprenons notre vie en main, ensemble, et commençons à bâtir une nouvelle société grâce aux collectifs qui se forment à travers tout le pays : Collectifs amis

Les mensonges de notre gouvernement sur le Pass sanitaire – vaccinal : extraordinaire!

Effets secondaires des injections Covid :

    • Le fabricant de vaccins n’est pas responsable
    • – Le gouvernement n’est pas responsable
    • – Le vaccinateur n’est pas responsable
    • MAIS si vous refusez VOUS êtes irresponsable.
    C’est une inversion des valeurs dont nous sommes désormais tristement familiers


Effets secondaires vaccin Covid-19
Données OMS vérifiables sur vigiaccess.org
Pour vérifier les données de la base VigiBase sur les vaccins COVID-19, tapez sur le site la recherche “covid-19 vaccine”.

VigiAccess was launched by the World Health Organization (WHO) in 
2015 to provide public access to information in VigiBase. the WHO 
global database Of reported potential side effects Of medicinal products. 
 
Vaccine or Drug Name  | Total ADRS | Years 
----------------------------------------------
Mumps vaccine         |      711   | 1972-2021
Rubella vaccine       |    2.621   | 1971-2021
Ivermectin            |    5.705   | 1992-2021 
Measles vaccine       |    5.827   | 1968-2021
Penicillin nos        |    6.684   | 1968-2021 
Smallpox vaccine      |    6.891   | 1968-2021 
Chloroquine           |    7.139   | 1968-2021 
Tetanus vaccine.      |   15.085   | 1968-2021 
Hydroxychloroquine    |   32.641   | 1968-2021 
Hepatitis A vaccine   |   46.773   | 1989-2021 
Benzylpenicillin      |   51.327   | 1968-2021 
Rotavirus vaccine     |   68.327   | 2000-2021 
Accutane              |   70.719   | 1983-2021 
Vancomycin            |   71.159   | 1974-2021 
Hepatitis B vaccine   |  104.619   | 1984-2021 
Polio vaccine         |  121.988   | 1968-2021 
Meningococcal vaccine |  126.412   | 1976-2021 
Ibuprofen             |  166.209   | 1969-2021 
Tylenol               |  169.359   | 1968-2021 
Aspirin               |  184.481   | 1968-2021
Pneumococcal vaccine  |  234.783   | 1980-2021 
Influenza vaccine     |  272.202   | 1968-2021 
Covid-19 vaccine      |2.457.386   | 2020-2021 
----------------------------------------------
www.vigiaccess.org 
Updated Nov. 12th 2021 

La vaccination et le bilan Français:

En date d’août 2021, et selon l’A.N.S.M, 906 décès ont été recensés, suite à l’injection Pfizer et 46.817 effets secondaires répertoriés, dont 12.973 cas graves.
Notons que ces données ne sont plus mise à jour depuis l’été 2021.

Source de l’ANSM :
https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/effets-indesirables-lies-aux-vaccins-autorises-contre-la-covid-19-ce-quil-faut-savoir

    • L’ANSM, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, est l’acteur public qui permet, au nom de l’État, l’accès aux produits de santé en France et qui assure leur sécurité tout au long de leur cycle de vie.
    • L’ANSM a pour mission principale d’évoluer les risques sanitaires présentés par les médicaments et produits de santé destinés à l’être humain.

https://ansm.sante.fr/


La vaccination et le bilan Européen :
En date du 06 novembre 2021, selon les chiffres d’EudraVigilance, c’est 29.939 décès avérés et 3.069.738 effets secondaires répertoriés.

EudraVigilance est le réseau européen de traitement des données et le système de gestion de la notification et l’évaluation des effets indésirables suspectés de médicaments qui ont été autorisés ou en cours d’étude dans des essais cliniques dans l’Espace économique européen.

ADReports : Base de données européenne des rapports d’effets indésirables de médicaments :
https://www.adrreports.eu/fr/search_subst.html

Les vaccins contre la Covid-19 ont reçu seulement une AMM conditionnelle.

Cela signifie que ces vaccins ne remplissent pas tous les critères de qualité, de sécurité et d’efficacité requis habituellement pour être autorisés sur le marché de façon standard.
Les vaccins autorisés sont encore en cours d’études et en particulier de phase III.
Tous les vaccins contre la Covid-19 disponibles à ce jour en France, ont reçu seulement une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) conditionnelle.

Une autorisation de mise sur le marché (AMM) conditionnelle permet l’autorisation de médicaments qui répondent à un besoin médical non satisfait avant que des données à long terme sur l’efficacité et la sécurité ne soient disponibles. Cela est possible uniquement si les données d’efficacité et de sécurité disponibles sont positives et que les bénéfices de la disponibilité immédiate du médicament l’emportent sur le risque inhérent à l’absence de recul important. Une AMM conditionnelle peut être envisagée dans des situations d’urgence en réponse à des menaces pour la santé publique à l’image de la Covid-19. Une fois qu’une AMM conditionnelle a été accordée, les laboratoires doivent fournir les données complémentaires provenant d’études nouvelles ou en cours, dans des délais fixés par l’EMA pour confirmer le rapport bénéfices / risques positif. Une AMM conditionnelle est accordée pour un an et peut être renouvelée.

COVID 19 – La crise sanitaire 2020-2022 retracée

15000 SOIGNANTS 6000 POMPIERS TOUJOURS SUSPENDUS SANS SALAIRE (Source Sénat 14.03.2022)

Mars 2020 : La pandémie COVID 19 partie de Wuhan en Chine s’est propagée en Europe et dans le Monde
– A la suite d’études chinoises l’IHU Méditerranée (Marseille) propose le traitement précoce à l’hydroxychloroquine – utilisée depuis 1955 contre malaria – avec l’antibiotique azithromycine, qui diminuerait la charge virale des patients
– Le Professeur F. Raffi chef de service en infectiologie au CHU de Nantes profère des menaces de mort contre le Directeur de l’IHU Méditerranée – selon ce dernier – s’il continue à promouvoir l’hydroxychloroquine (HCQ en abrégé)
– Le docteur V. Zelenko dans la ville de Kiryas Joel, New York, USA soigne plusieurs centaines de patients avec l’HCQ l’antibiotique azithromycine et zinc. Dans le Piémont italien et en Lombardie ce traitement sauve des centaines de vies
– L’HCQ est interdite de délivrance en pharmacie pour le COVID19 sur décret du 25 mars du Ministre Véran. Il faut aller consulter à l’hôpital, qui en donne rarement, sauf à Garches (92) à Marseille et quelques autres villes

Avril 2020 : Le funeste protocole « Restez chez vous, prenez du Doliprane jusqu’à suffoquer, puis appelez le SAMU » est en vigueur en France. 25% des décès surviennent le premier jour de l’hospitalisation, 50% dans les trois jours. Les personnes âgées sont délaissées massivement (sauf à Marseille notamment). Soupçons d’euthanasies.
– En Floride, à Fort Lauderdale, le Dr. J-J Rajter pneumologue au Broward Health Medical Center (5 cliniques) soigne les patients à l’ivermectine avec des résultats remarquables. Un médicament très sûr (plus que le doliprane ou l’aspirine) figurant sur la liste des médicaments essentiels de l’OMS depuis 2013, qui a valu le Prix Nobel à ses inventeurs

22 mai 2020 : Une étude médicale (méta-analyse) faussaire reposant sur des données imaginaires, est publiée par le Journal de référence « The Lancet » : l’HCQ est cardio-toxique et inefficace. En France l’HCQ est interdite dès le 27 mai par le Ministre Véran. L’interdiction ne sera levée que le 10 Juillet suivant, bien après la rétractation de l’article (4 juin)

5 juin 2020 : L’étude clinique de l’OMS ‘RECOVERY’ (Pr. Landray, Oxford) fait état d’effet négatif de l’HCQ pour le COVID 19.
Mais la cardiotoxicité n’est pas relevée. Le traitement IHU, bithérapie, dosage, phase précoce n’est pas celui testé. En réalité les doses administrées (2g J1) sont élevées et auraient été toxiques pour les patients fragilisés hospitalisés.
Le 19 juin l’OMS arrête le bras HCQ des essais ‘SOLIDARITY’, aux conclusions intérimaires et conditions proches
* Les attaques se multiplient contre le Pr. Raoult et les traitements en France et dans le monde entier. Sur Radio France le Pr. Axel Kahn le dénigre régulièrement. Des médecins hospitaliers ‘de plateaux’, ‘inquisiteurs’ liés à l’INSERM, s’implantent sur réseaux sociaux TV presse radios. Des ‘fast-checkers’ payés par l’industrie pharmaceutique opèreront sur FaceBook et ailleurs. Les débats contradictoires sont supprimés. La chasse aux thèses ‘complotistes’ commence.

Juillet 2020 : La Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) porte plainte contre le Pr. Raoult, sa radiation est en jeu : « Le problème …c’est que le traitement prescrit par le Pr Raoult est facteur de risques cardiaques importants… les études qui ont été faites illustrent que donner ce traitement fait courir un risque injustifié « . Son président Pr. Tattevin, (CHU de Rennes), consultant occasionnel chez GILEAD SCIENCES producteur du REMDESIVIR, indique :  » Ce qu’on veut, c’est que les patients soient bien traités et que Didier Raoult arrête sa communication toxique  »

8 octobre 2020 : La Commission Européenne achète pour 1 milliard d’euros de l’antiviral REMDEVISIR, qui avait obtenu une Autorisation Temporaire d’Urgence (ATUc) en France. Le 15 octobre l’OMS publie l’étude ‘SOLIDARITY’ : le REMDESIVIR est inefficace, et de plus il est toxique (Pr. Karine Lacombe, audition du 25 juin à l’Assemblée Nationale)
– L’étude ‘phare’ Française, HYCOVID, du CHU d’Angers, a arrêté son recrutement dès le 28 mai, prépublie ses résultats : 6 morts à 28 jours pour l’HCQ, 11 morts pour le bras de contrôle (placebo) soit 45% d’amélioration. La conclusion est : l’HCQ n’a pas d’effet. Mais pas d’effet secondaire lié au COVID (hors contre-indications habituelles)
– Les médecins français sont mis sous pression des ARS pour ne pas prescrire les médicaments qui soignent (EPADH), malgré l’absence d’interdiction formelle. Ceux qui communiquent sur leurs bons résultats sont convoqués par l’Ordre
– Vaccins : Les contrats sont passés par la Commission Européenne dans la plus grande opacité. Les fabricants sont dégagés de toutes responsabilités et de toutes dépenses liées aux effets indésirables (avocats, indemnisations…)

24 Novembre 2020 : Macron promet  » La vaccination doit se faire de manière claire, transparente, en partageant à chaque étape, toutes les informations, ce que nous savons, comme ce que nous ne savons pas » « Je veux être clair je ne rendrai pas la vaccination obligatoire ». Début des vaccinations de masse en technologie ARN messager en France

17 Décembre 2020 : l’OMS Recommande fortement de ne pas utiliser l’HCQ pour COVID19 cause d’effets secondaires
* 35 Etats dans le monde ont validé un protocole de soins type trithérapie, ignorant les recommandations de l’OMS

27 Janvier 2021 : Dissolution de la Commission de suivi de la gestion de la crise sanitaire de l’Assemblée Nationale – cadre de l’état d’urgence sanitaire – par les députés LREM. La Commission (E. Ciotti) critique trop le gouvernement

29 janvier 2021 : L’EMA approuve le vaccin AstraZeneca, « efficace et sûr au-dessus de 18 ans ». Face au nombre de décès et de thromboses sera suspendu le 11 mars par la Norvège puis l’Autriche etc. Après avoir nié la causalité du vaccin, l’EMA le suspendra pour les moins de 55 ans (19 mars), la France suivra après 500 000 injections aux moins de 55 ans

9 mars 2021 : Début de la campagne publicitaire confiée au cabinet privé Mac Kinsey, pour la vaccination expérimentale.
Le directeur en est Victor Fabius, fils du Président du Conseil Constitutionnel (qui a et va délibérer des ‘Lois Sanitaires’)
* L’OMS rejette l’ivermectine. 18 études cliniques positives. Mortalité diminuée de 75%. Le pharmacologue Andrew
Hill (Univ. Liverpool) dit que son étude de données récapitulative a été modifiée négativement par des tiers, mais laisse faire. Les études du tiers-monde sont déconsidérées. Cependant 20 Etats officialise/ront l’ivermectine

Mai-juin 2021 : En Inde la forte épidémie est jugulée dans les Etats où distribution massive du kit zinc/ivermectine/doxycicline

Juillet 2021 : Pharmacovigilance des vaccins, France. L’ANSM rapporte déjà 982 décès suite à la vaccination, parmi 15026 cas dits graves (hospitalisation +, incapacité, pronostic vital, …). Silence des media. Le Ministre Véran nie les faits

27 juillet 2021 : R. Walensky Directrice du CDC des USA (Autorité sanitaire pour le contrôle des maladies) publie ce communiqué :  » Le CDC a mis à jour son guide pour les personnes complètement vaccinées recommandant que tout le monde porte un masque dans les lieux publics …quel que soit leur statut vaccinal « . Rapport du CDC sur 469 personnes, dont 74% vaccinés deux doses, d’un cluster épidémique Comté de Barnstable, Massachusetts. 4 hospitalisés sur 5 étaient vaccinés : la charge virale des vaccinés et non vaccinés vis-à-vis du variant Delta est similairement élevée et suggère un risque de transmission aggravé.

4 août 2021 : Loi imposant la vaccination, obligatoire des soignants et PRP, par extorsion du consentement pour le public

6 octobre 2021 : Suède : « sûr et efficace » le vaccin Moderna est interdit aux moins de 30ans. La France suivra le 8 Novembre

5 novembre 2021 : Le procès du Pr. Raoult à Bordeaux est annoncé en fanfare par les media. Le verdict passé inaperçu sera rendu le 3 décembre : il reçoit un blâme. L’IHU Méditerranée applique toujours le protocole.
17 novembre : France Inter. Devant Léa Salamé médusée le Pr. JF Delfraissy Président du Conseil Scientifique déclare
enfin : « Les vaccins sont loin d’être un échec, mais il faut savoir les utiliser » car ils « perdent une partie de leur efficacité après 5 à 6 mois, d’où l’intérêt d’une 3e dose » et « protègent assez peu contre l’infection et la transmission »
* Le Ministre Véran déclare : « Être libre, c’est être libre d’obéir au risque d’être mis au ban de la Société » (25/11)

10 décembre 2021 : Institut Pasteur de Lille, les essais cliniques du traitement au Clofoctol sont abandonnés : un « gâchis financier et émotionnel  » dit le Directeur Xavier Nassif à France Bleu (05/01/22). Une recherche initiée dès mars 2020.
* Des hôpitaux et autres employeurs réquisitionnent des employés positifs au COVID 19 pour venir travailler (bien que tous soient aussi contagieux que les non-vaccinés)

Janvier 2022 : Pharmacovigilance USA : silence des media.

Publication JAMA 2021.24110 : le risque de myocardite chez les garçons 12-15 ans est multiplié par 133, sur 7 jours, après deux doses Pfizer [données VAERS sous-déclarées]

Myocarditis Cases Reported After mRNA-Based COVID-19 Vaccination in the US From December 2020 to August 2021: https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2788346
* Santé Ecosse : 80% vaccinés (60% 3 doses ↗) 80% des décès 80% des hospitalisations. Ne publiera plus ses résultats !
* Du 15/01/2022 au 15/02/2022 : après plus de 125 millions d’injections il y a 260 morts COVID19 par jour en moyenne en France

18 février 2022 : Bill Gates, grand donateur du journal ‘Le Monde’, premier contributeur de l’OMS, fondateur de la fondation GAVI, déclare :  » Malheureusement, le virus lui-même – en particulier la variante appelée Omicron – est un type de vaccin. C’est-à-dire qu’il crée à la fois une immunité des lymphocytes B et des lymphocytes T … »
* Lund University (Suède) confirme in vitro : ARNm Pfizer modifie l’ADN génomique des cellules de foie humain en 6h

Au 10 mars 2022 : http://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins 1796 décès sur 37219 effets secondaires graves, sur 147 840 rapportés [sous-déclarés]. France = 14% des rapports en Europe selon Eudravigilance (base EMA)

17000 scientifiques pour restaurer l’intégrité scientifique et évoquer de potentiels « crimes contre l’humanité ».

Une déclaration conjointe représentant plus de 17.000 médecins et scientifiques médicaux du monde entier a été signée pour lever l’état d’urgence sanitaire, restaurer l’intégrité scientifique et évoquer de potentiels « crimes contre l’humanité ».
Les participants au sommet se disent représenter une communauté médicale mondiale beaucoup plus vaste et éclairée qui refuse d’être compromise, et est unie et prête à risquer le courroux de l’alliance médicale « corrompue » pour défendre la santé de ses patients.


Traduction : Chris de « Vivre Sainement »

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *